Gestes et matérialités au Château d'Assas au Vigan ( Gard )

Du 28 novembre 2016 au 24 février 2017

Avec les artistes Noël Dolla, Joris Brantuas, Georges Autard et Dominique Gauthier.

Les Éditions du Bourdaric présentent dans le cadre de l'exposition Gestes et Matérialités du Château d'Assas, un livre d'artiste " La quarte augmentée " sur un texte original de Bernard Teulon-Noailles, avec des interventions plastiques des quatre artistes exposés : Georges AUTARD, Joris BRANTUAS, Noël DOLLA et Dominique GAUTHIER.


Loïc VANBATTEN   Peintures numériques

Du 16 novembre au 17 décembre 2016

Le travail de Loïc Vanbatten nous invite à rejoindre sa démarche explorative d'un monde finalement nouveau ; l'univers de la création numérique, en peinture. Si le numérique pénètre copieusement tous les secteurs de la création, il faut noter qu'en peinture, il s'agit d'un terrain d'aventure et de recherche particulièrement dissuasif pour les peintres amateurs de matière…Mais il est certain que dans un futur proche, nous découvrirons immanquablement  les chefs d'oeuvres de demain dans ce domaine de l'art.

Dans ses études de formes, Loïc Vanbatten nous propose un travail sur des effets de matière, de lumière, de transparence, il joue avec les vibrations provoquées par ses assemblages de couleurs, et finalement il établit une quête d'harmonie et d'équilibre qui répond presque aussi bien à une démarche musicale. Il est pertinent donc de parler des compositions de Loïc Vanbatten et de saluer la subtilité des orchestrations formelles qu'il nous propose.


Joris BRANTUAS             Abstraction libre

Du 12 octobre au 12 novembre 2016

Joris Brantuas a posé les bases conceptuelles et juridiques de l'abstraction libre à la fin de l'année 2014. Si sa référence plastique est plutôt tournée vers Support/Surface, il n'en reste pas moins que la liberté dont il se réclame évoque davantage le mouvement de la figuration libre.

Le jeune artiste explore  certainement une voie ultime de la pensée conceptuelle qui anime depuis plus de 50 ans maintenant les débats autour de l'art. Qu'adviendra-t-il de l'art conceptuel ? La peinture de Joris Brantuas pourrait bien représenter à la fois une conclusion et une ouverture, le retour à la spontanéité, l'avènement d'une conscience libérée, non pas de toute référence, mais de tout ce qui entrave. Le travail de Joris Brantuas ne réside pas simplement dans sa démarche, il correspond à la volonté de faire du présent un moment de perpétuelle création ; il est une invitation à vivre le présent, joyeusement, à rendre la vie à la vie.

Renaud Vincent  sept 2016

Souvenir de m'accrochage.


"Paysages " à la galerie Ruffieux-Bril de Chambéry, avec Marie-Noëlle Leppens, Pierre Gangloff et Jens Uffe Rasmussen.

Le livre d'artiste " Gestes nus", sur des poèmes originaux de Gabrielle Althen, est présenté pendant l'exposition à la galerie de Chambéry. Il s'agit d'un partenariat entre les Éditions du Bourdaric et la Galerie Ruffieux-Bril ; les 3 artistes ont réalisés des interventions plastiques dans les livres,

apportant chacun sa manière d'envisager le rapport au texte qui lui même fait référence au paysage...


Isabelle MALMEZAT & Anne-Laure H.BLANC     Exposition TANDEM 9

Du 7 septembre au 8 octobre 2016

Cette année le programme de la galerie du Bourdaric aura placé l'abstraction comme mouvement passé et présent, au cœur de l'  exploration artistique et esthétique .

En invitant Isabelle Malmezat et Anne-Laure H.Blanc, nous voulons aussi consacrer le "féminin" à l'intérieur de ce mouvement artistique qui se prolonge ,encore aujourd'hui, de manière renouvelée. Aborder un courant artistique sous cet angle n'est guère conventionnel, mais le faire à travers le prisme de l'intuition, cette capacité à développer des sens et perceptions subtiles qu'on attribue d'abord à la gente féminine, permet de comprendre plus aisément que cette dimension unique de l'abstraction en peinture se révèle une terre féconde pour les femmes artistes. Fécondité portée par nos deux artistes qui, à pas feutrésavec beaucoup de  talent, de générosité et de finesse,  nous donnent accès à l' impalpable : "au son du silence" pour l'une", " aux immensités silencieuses " pour l'autre... 

 

Souvenir de l'accrochage


Xavier ZEVACO " Rythmes suspendus"

Du 7 août au 3 septembre 2016

   "Rythmes suspendus"

 

En présentant des grands formats papiers des années 1970 et 1990 de Xavier Zevaco, cette exposition pourrait tout autant s'intituler "de la plénitude à la synthèse". En effet, si les oeuvres des années 70 de l'artiste clôturent magistralement ce long cycle de 40 années de recherches sur l'abstraction, le processus créateur qui anime les deux dernières décennies créatives de X. Zevaco tend à la simplification. Cette simplification s'opère dans la forme, des réserves blanches échafaudent de nouvelles architectures, épurées, où s'animent des masses de couleur brute, ponctuées d'interventions rythmiques et vibratoires. Après des années de fête et de luxuriance de son langage pictural, l'artiste semble redécouvrir le silence. Ou, pour le dire autrement, intègre à sa réflexion sur l'abstraction le non-visible. A ce moment de son parcours, Xavier Zevaco ouvre une réflexion spirituelle qui l'amènera à considérer comme A. de Saint Exupéry, que l'essentiel est invisible pour les yeux, que ce que l'on perçoit de la musique ou de la peinture, sont essentiellement des rythmes et des vibrations en suspension dans un univers que nous ne voyons pas. En maintenant toute sa vie son travail en dehors de la voie commerciale, Xavier Zevaco a préservé l'authenticité de sa démarche et trouvé le chemin de la spiritualité, celle à laquelle accèdent tous les grands maîtres d'art.

 

© Renaud Vincent  mars 2016

Film sur l'artiste réalisé par Patrice Velut en 2016.

Souvenir de l'accrochage


YZO "The post-human green colonization"

Du 5 juillet au 6 août 2016.

 

« Que le monde aille à sa perte, c’est la seule politique ! » disaient en chœur Marguerite Duras et Gérard Depardieu dans « Le camion », film tourné en 1977 dans les terres arables des Yvelines.

En travaillant sur l’altération et la décomposition des vestiges industriels de l’humanité, Yzo semble apporter sa voix à ce chœur prémonitoire qui continue de chanter à qui veut bien l’entendre, l’inexorable destin qui attend notre civilisation.

En effet, partout sur terre, les progrès scientifiques, technologiques et industriels ont accélérés les processus de destruction à grande échelle de tous les équilibres naturels, allant jusqu’à étouffer toute aspiration spirituelle et à briser la conscience même des hommes.

C’est dans la chaleur de son atelier que Yzo trouve l’énergie de forger et de sculpter ses œuvres, qu’elle fait rougir le métal, qu’elle se rapproche ainsi du soleil et de la lumière pour nous dire combien la vie est précieuse.

Avec beaucoup de tendresse, d’amour devrais-je dire, et de désespoir aussi, elle cherche la faille qui pourrait éclairer notre conscience collective vers un autre chemin que celui sur lequel nous marchons.

 

 

© Renaud Vincent fevrier 2016

Souvenir de l'installation.


Jean-Luc JUHEL "Guerre et mensonge médiatique" du 31 mai au 2 juillet 2016

" Guerre et mensonge médiatique "

 

Chacun, de nos jours, aura pu observer à quel point la diffusion médiatique de l'information devient un enjeu majeur de contrôle des consciences, et, dans le cas des guerres, à quel point l'information se mue en propagande, en manipulation de l'opinion publique.

Pour traiter un pareil  sujet, mieux vaut faire appel à l'esprit et à la patte ludique de la figuration libre.

Jean-Luc Juhel a développé son travail dès les années 80,  intégrant à sa démarche une proximité avec la BD, le dessin animé et le graffiti. Son travail est proche de la figuration libre, mouvement initié par R. Combas dans les années 80 à Sète. En découvrant son dessin très personnel, avec une parenté revendiquée dans la BD, chacun pourra se promener dans cette figuration

" scénique " qui mélange l'absurde, la critique, la poésie et bien sur l'humour.

Dans l'oeuvre de Juhel, on ne sait plus très bien qui de l'homme ou de la technologie s'amuse avec l'autre ? A travers le sujet abordé dans cette exposition, l'artiste nous interroge sur l'absurdité, l'inconscience des pouvoirs politiques et médiatiques. 

Souvenir de l'accrochage

Film sur l'artiste réalisé par Patrice Velut en 2016.


EXPOSITION   Raymond Marek KOWSPI    " esprit des forêts" du 27 avril au 28 mai

Du mercredi au samedi de 15h à 19h.

 "Esprit des forêts"

 

Dans ces temps sombres qui voient le gouvernement indonésien exterminer les dernières populations « sauvages » papoues d’Iryan Jaya, il faut nous souvenir que l’ingérence occidentale en Papouasie Nouvelle Guinée a détruit en l’espace de 50 ans à peine, la totalité des inombrables cultures locales. Il ne reste aujourd’hui essentiellement que des reconstitutions à vocation touristique, les objets autrefois rituels sont aujourd’hui fabriqués pour la vente.

C’est dans ce contexte que la galerie présente quelques toiles exceptionnelles de Raymond Marek Kowspi, ce vieux sage Kwoma qui a su traverser ce processus violent de « déculturation » en conservant son âme, l’authenticité de son travail, tout en étant reconnu par les plus grands musées du monde comme le premier artiste contemporain de P.N.G.

Ses peintures seront mises en perspective avec une statuaire rituelle locale des washkuk’s, de manière à révéler plus intensément les liens profonds qui lient ces œuvres à la nature. Car ici plus que partout ailleurs sans doute, avant d’être une matière première ou un médium pour artistes, le bois dont on extrait les sculptures rituelles, est une matière vivante, habitée, qu’il convient de respecter. Les esprits de fertilité se confondent avec ceux de la forêt, chaque peinture, chaque motif sculpté est imprégné de cette conscience première qui échappera à jamais à

« l’esprit des lumières » tel que nous l’avons défini car la science est aveugle de ces choses là.

Pour conserver aujourd’hui son identité profonde, Raymond Marek Kowspi a choisi la voie de l’hermitage. Il séjourne de longs mois, parfois des années à l’écart des hommes, de son propre village, afin de poursuivre son dialogue avec les ombres lumineuses.

 

 

© Renaud Vincent 2016

Souvenir de l'accrochage


A.C. PAZDZERSKI "The spirit touch" du 23 mars au 23 avril 2016

« The spirit touch »

 

 

Le travail abstrait de André-Charles Pazdzerski est solidement ancré dans l’histoire de la peinture occidentale, mais pas seulement.

Ses références à Marc Rothko, Nicolas de Staël, Pierre Soulages ou Yves Klein ont forgé sa propre synthèse de la peinture ; une réflexion sur la justesse des tonalités, le travail en aplat, les recouvrements, les transparences, les nuances, la synthèse des formes, du rythme, de l’équilibre, sans omettre la présence immatérielle de la lumière.

Mais tout ce travail de synthèse qui représente avant tout une alchimie intime,  est mis en mouvement par une force intérieure, une pratique quotidienne ancienne de la calligraphie, du Qi Qong et de la méditation. Cette spiritualité s’éveille dans le souffle, elle enracine le corps, anime la conscience des énergies qui sous-tendent l’univers puis, toujours dans le souffle, l’action du pinceau s’exerce par touches succéssives pour imprégner le papier.

Et c’est vrai, la peinture de André Pazdzerski prend naissance dans la vibration du papier, elle imprime en nous sa lumière et son énergie, alliant à l’esthétique visuelle, un corps intérieur intensément vivant.

Marchant en cela sur les traces de Zao Wou-Ki et de Chu Teh-Chun, André Pazdzerski s’est emparé d’une conscience spirituelle qui doit pouvoir jouer un rôle dans l’évolution contemporaine de la peinture occidentale.

 

 

© Renaud Vincent janvier 2016

 

 

 

 

Souvenir de l'accrochage


Les artistes de la galerie

Jusqu'à la fin de l'année, la galerie varie l'accrochage en proposant aux visiteurs de prendre le temps de la découverte du travail et des artistes avec lesquels nous travaillons en permanence : il s'agit de Shen Jingdong ( Chine ), de Andreas Scholz (Allemagne ), de Claudio Diatto

( Italie ), de Raymond Marek Kowspi

( PNG ), de Pascal Marcel ( France )

 et de Xavier Zevaco ( France ).

 


Shen Jingdong  exposition solo

Exposer Shen Jingdong en France pour cette fin d'été constitue un témoignage de soutien à cet artiste dont l'oeuvre vient tout récemment de se voir interdite de sol français par les douanes.

Quel étrange destin que celui réservé à Shen Jingdong ! Un artiste engagé, qui dénonce le formatage des individus par les pouvoirs politiques, et dont l'oeuvre, appréciée en Chine, est censurée en France, dans un pays qui n'hésite jamais à donner au reste du monde des leçons sur les droits de l'Homme et sur les libertés ?!

Shen Jingdong doit maintenant assumer son nouveau statut de premier artiste contemporain chinois censuré en Occident, statut qui devrait lui apporter quelques sympathies nouvelles en Orient. A découvrir à la galerie du Bourdaric.

 

Souvenir de l'accrochage


Marc Granier  Exposition Personnelle.

Voilà une oeuvre à la sève authentique et naturelle… En invitant le graveur cévenol Marc Granier, la galerie du Bourdaric rend hommage à un artiste qui puise l'ensemble de son inspiration dans le lien permanent et viscéral qu'il a établi avec sa forêt environnante, au coeur de laquelle il vit, presqu'en hermite, à l'écart du monde. 

L'oeuvre gravée de Marc Granier se décline dans des formats spectaculaires, ou dans des tailles plus confidentielles. Qu'il soit abstrait ou figuratif, son travail dégage une énergie qu'il est difficile de ne pas ressentir, une énergie que l'artiste offre en partage à tous ceux qui viendront découvrir son travail.

Souvenir de l'accrochage.


Hans Hartung & Xavier Zevaco.

Exposition Tandem 8.

Pendant que le jeune Zevaco réalisait dans l'atelier qu'ils se partageaient, les affiches sérigraphiées des premières expositions de ses colocataires Serge Poliakoff et Jean- Michel Atlan, quelques années plus tard, Hans Hartung, déjà célèbre, faisait réaliser dans son atelier parisien, des photographies de ses oeuvres, afin que la galerie de France puisse communiquer avec une clientèle internationale. L'exposition présente un ensemble de ces tirages argentiques des années 1960 réalisés par l'atelier photographique de Pierre Bouchet, et des gouaches inédites et originales, que Xavier Zevaco élaborait avant la réalisation de ses grands formats. Un ensemble de non-oeuvres finalement qui surprendront par l'extrême qualité du travail. A découvrir.  

Souvenir de l'accrochage.


Les insectes

A la galerie Grand E'terna Paris.

Du 3 juillet au 31 juillet 2015, la galerie grand E'terna de Paris expose " les insectes ", projet artistique global, incluant un livre d'artiste présentant l'édition originale d' une fiction littéraire de Vincent Ravalec, interprétée par 5 artistes invités ; Peggy Viallat-Langlois, Raphaëlle Lavaud-Bonnard, Nathalie Tacheau, Klervi Bourseul et Frédéric Arditi.

Le livre est édité par les éditions du Bourdaric dans la collection "Polyphonie " en 40 exemplaires. L' exposition présente aussi une déclinaison de grands formats des artistes, des oeuvres en résonance avec le travail réalisé dans les livres.

Le commissaire d'exposition est Laurent Quenehen.

Souvenir de l'expo.


Soirée livre d'artiste Médiathèque des Vans

Rencontre organisée par la médiathèque des Vans en Cévennes, autour du livre d'artiste, et plus précisément deux livres ralliés par les éditions du Bourdaric, avec Jean-Marc Barrier, Charlotte Combe, David Molina et Jean Marie Salanié.


Ghouar             Exposition solo

Après deux expositions parisiennes l'automne dernier, et avant une programmation chargée cette année ; Berlin, Londres et New York, la galerie du Bourdaric accueille, dans un cadre confidentiel, le travail de Ghouar.

Bercé aux rythmes de la calligraphie arabe, l'artiste a choisi de s 'exprimer au travers d'une abstraction gestuelle, qui nous parle de cette culture, de sa soif de liberté, et de ses plus grandes difficultés aussi à construire son futur. Les couleurs chaudes, et l'énergie déstructurée qui animent les oeuvres de Ghouar, sont un chant d'amour à ces populations qui doivent, enfin, envisager de prendre leur destin en main.

Souvenir de l'accrochage


Pascal Marcel  Exposition solo

Deuxième exposition personnelle de l'artiste

Pascal Marcel à la galerie du Bourdaric.

L'artiste poursuit sa quête d'humanité en faisant dialoguer ses personnages dans le petit théâtre de son jardin secret.

Son style pictural se confirme avec encore plus de précision et de travail dans la mise en forme de la couleur et de la lumière. Si chaque artiste connait des périodes plus ou moins heureuses dans sa création, nul doute que les amateurs reconnaîtrons dans cette peinture de l'artiste Pascal Marcel une période faste de sa production qui, rappelons le, reste très limitée.

Souvenir de l'accrochage


Georges Badin Exposition solo

La galerie du Bourdaric a le grand plaisir 

d'ouvrir l'année 2015 en rendant un hommage à l'artiste Georges Badin, avec une exposition personnelle. L'ensemble des toiles et oeuvres papiers présentées, témoignent avant tout d'une liberté sans concession. Très proche de la mouvance et des artistes de support-surface, Georges Badin, qui a épousé les contours de la démarche, n'a jamais accepté de ne plus faire de la peinture le coeur de sa création. Avec un recul de quelques décennies, il est temps d'envisager si cette posture de non adhésion, de non renoncement, appartient ou non au sens de l'histoire ?

Souvenir de l'accrochage


La possibilité d'une île.

Peggy Viallat Langlois/Michel Houellebecq

Jusqu'au 30 janvier 2015, la galerie Schwab Beaubourg expose le travail de Peggy Viallat Langlois, autours du livre d'artiste " la possibilité d'une île", réalisé par l'artiste sur un texte de Michel Houellebecq, et édité par les éditions du Bourdaric.


Les artistes de la galerie

Pour terminer l'année, la galerie propose une exposition collective d'oeuvres des artistes qui sont représentés à l'année. Le travail d'une galerie consiste à défendre les choix effectués, non seulement à travers des expositions temporaires, mais aussi par une présence permanente des artistes dans la galerie. Pour les spectateurs, c'est l'occasion d'affiner son regard sur ces oeuvres, et d'en savoir plus sur la démarche de chacun des artistes. 

Attention, compte tenu de la saison, la galerie sera ouverte tous les jours, mais sur rendez vous, et les vendredi et samedi de 14h30 à 19h30.


Claudio Diatto exposition solo

Première exposition personnelle de l'artiste italien Claudio Diatto à la galerie du Bourdaric. Textus est le nouveau thème de travail que nous propose Diatto, thème dans lequel le motif de la spirale agit comme un contenant des éléments de langage et de la pensée de l'artiste.

Au delà du symbôle des cycles et de l'infini, la spirale évoque aussi la cochlée ; siège de la pensée et de la compréhension dans le cerveau humain. L'artiste nous invite sans doute à méditer sur l'avenir de l'Homme comme acteur de son propre devenir.

Le livre d'artiste édité par la galerie, sur un texte original du poète Yann Miralles  " Le jour le jour, accompagné de découpages originaux de l'artiste, sera présenté au public lors de l'exposition. Le vernissage commence à 18 heures le samedi 13 septembre, en présence de l'artiste.

Souvenir de l'accrochage


Ghouar expo solo

En partenariat avec le C.C.A. de Paris, la galerie du Bourdaric présente les dernières oeuvres de Ghouar au C.C.A.

Pour l'occasion, sera présenté le livre d'artiste édité par les éditions d'art de la galerie,

avec des poèmes originaux de Louisa Nadour, des calligraphies et des peintures originales de

l'artiste Ghouar.

Souvenir de l'accrochage


Liu Zhengyong & Thérèse Marie Nolan

Exposition Tandem 7

La galerie du Bourdaric a le plaisir de présenter pour la première fois en Ardèche, le travail du peintre chinois contemporain Liu Zhengyong. Son accession au haut niveau de l'art international est fulgurante ; le musée d'art moderne de Moscou en 2012,  la 55 ème Biennale de  Venise en 2013, invité au musée Paul Valery de Sète ce début 2014 ; son oeuvre prend une place certaine au premier plan de la création contemporaine mondiale.  A l'inverse de ce parcours en phase avec le système de l'art, nous accueillons le travail d'une artiste américaine, Thérèse Marie Nolan, qui refuse cette course à la reconnaissance et participe au mouvement des artistes qui souhaitent rester en marge des institutions et du marché de l'art ; ils ont formé un mouvement appelé outsider art, mouvement qui développe ses ramifications dans le monde entier d'ailleurs. Voici donc deux artistes talentueux à découvrir , ce sera aussi certainement l'occasion de méditer sur les enjeux de la création ? 


Exposition solo de Pascal Marcel

Première exposition personnelle de l'artiste Pascal Marcel à la galerie du Bourdaric.

A voir quelques dessins et les dernières toiles de l'artiste. 

L'exposition sera aussi l'occasion de présenter le livre d'artiste réalisé par les éditions d'art de la galerie,sur un texte de Gabrielle Althen intitulé " Fond neutre ". 

Trés influencé par Nicolas De Stael, Pascal Marcel poursuit sa recherche picturale autours des palettes de couleurs et de la lumière qui semble prendre une place nouvelle dans son travail. 

Aperçu de l'accrochage


Statues de fertilité Kwoma

Après les travaux de Douglas Newton pour le métropolitan museum of art et le museum of primitive art de New York, après les travaux de Christian Kaufmann pour le musée des arts primitifs de Bâle et les travaux de Ross Bowden pour l'université d'Oxford et le Pitt Rivers Muséum, on ne peut pas dire que l'art de ces tribus de la région du moyen Sépik en Papouasie Nouvelle Guinée soit totalement inconnu. Pour autant, il n'est pas certain du tout que le grand public Européen connaisse ces populations et leur culture, et c'est précisément ce qui justifie cette première exposition sur le sujet ici, au coeur du terroir ardèchois. Après la trés belle exposition organisée par le musée du quai Branly à Paris en 2008 " Rouge Kwoma ", cette petite exposition participe de la décentralisation de la culture sur le territoire, et modestement, rend hommage à cette belle dynamique lancée par Magali Mélandri ( directrice des collections océaniennes au Quai Branly ) pour faire connaître ces cultures du pacifique. 


XavierZevaco & Luc Frévent

Exposition tandem 6

Exceptionnellement, la galerie du Bourdaric rend hommage à deux artistes aujourd'hui disparus, dont le travail s'est inscrit à l'avant garde dans les années 50 et 60.

Xavier Zevaco, l'un des précurseurs de l'abstraction en France à la fin des années 40, a initié ce mouvement aux cotés de Atlan et Poliakoff ; tous étaient exposés dans la galerie avangardiste de Colette Allendy à Paris. On perd la trace de Luc Frévent dans des années 1960. Cet artiste Belge expose à la galerie Bruxelloise "la Proue " en 1964, puis disparait prématurémment, en laissant une oeuvre de premier plan, avec une figuration proche de la la mouvance de Dubuffet et une abstraction contemporaine du travail de Georges Mathieu.

Cette exposition reçoit comme un honneur le parrainage de Madame Christiane Peugeot, experte de l'oeuvre de Xavier Zevaco et présidente de l'espace Christiane Peugeot, 62 avenue de la grande armée à Paris.

Souvenir de l'accrochage de Xavier Zevaco

Souvenir de l'accrochage de Luc Frévent


Shen Jingdong, Pascal Marcel, Andreas Scholz, Claudio Diatto et Nathalie Portejoie.

Les artistes de la galerie

Pour entamer du bon pied cette année 2014, la galerie a souhaité mettre en valeur les cinq artistes dont elle souhaite en particulier promouvoir le travail. Il s'agit de Shen Jingdong, Nathalie Portejoie, Pascal Marcel, Claudio Diatto et Andreas Scholz.

Tous présentent un travail lié à la figuration, mais chacun avec une technique, une démarche, et un style différent. L'exposition collective est ouverte tous les jours sur rendez vous, et ce jusqu'au 4 avril 2014. 


Peggy Viallat-Langlois & Virginie Chomette

Exposition tandem 5

Pour conclure cette 1ère année de programmation, la galerie a intitulé sa 5ème exposition en Tandem " Permis de Chasse ". Situé dans une région où la chasse est une pratique rurale active, nous nous sommes posé la question de savoir si finalement la " chasse " n'était pas une activité bien plus largement répandue ?

La galerie du Bourdaric a invité 2 jeunes artistes talentueuses, Virginie Chomette, dont le travail glisse inexorablement vers le textile avec un langage qui gravite autours du noeud,

et Peggy Viallat Langlois, lauréate du grand Prix AZART à MAC PARIS en 2012, dont la figuration constitue une exploration des frontières entre les forces de vie et de mort.

Tous les visiteurs sont priés de se munir de leur " Permis de chasse ".

Au plaisir de vous recevoir.

Souvenir de l'accrochage de Peggy Viallat

Souvenir de l'accrochage de Virginie Chomette


Rituel en Papouasie Nouvelle Guinée

Regard de photographe contemporain

Exposition à la salle Volane de Vals les Bains, du 12 novembre au 1 décembre 2013.

La galerie du Bourdaric propose cette exposition intitulée "Rituels en Papouasie Nouvelle Guinée ", pour favoriser la découverte de ces ethnies de l'autre bout du monde, ethnies dont les cultures ancestrales respectives n'ont pas tenues plus de 50 années devant l'importation du modèle occidental.

Deux photographes contemporains ont bien voulu poser leur regard sur cette statuaire rituelle du moyen Sépik, statuaire exclusivement dédiée aux rites de fertilité de la terre, dans la culture de l'igname.

Voilà un témoignage authentique de respect de la terre, de la nature et de sa principale richesse : la fertilité. Témoignage qui sonne sans doute comme une fausse note dans le concert mondial de la course à l'exploitation intensive des richesses naturelles, mais qui peut sonner aussi comme un signal rassembleur pour tous ceux qui refusent cette logique de destruction.


Nao & Namek expo solo graffiti

Le plan B édition 2.

2ème exposition sur le graffiti, en off de la galerie, avec le couple de graffeurs français Nao et Namek..

La galerie du Bourdaric poursuit ses évènements graffiti, en lien avec le patrimoine local : il s'agit de tracer le plus grand pont culturel entre les dessins rupestres d'il y a - 33000 ans et les peintures urbaines actuelles...

Tout un programme qui va se conjuguer tout au long des années, avec des graffeurs invités sur une période de deux mois pour réaliser des improvisations trés actuelles avec une petite pensée amicale pour nos lointains parains qui peignaient déjà les murs des grottes des gorges de l'ardèche.


Ghouar & Jaber

Exposition Tandem 4

Pour cette fin d'été, voilà une exposition aux couleurs de l' Afrique du nord, avec le peintre tunisien Jaber, artiste encouragé par Jean Dubuffet il y a maintenant près de 40 ans, et l'artiste algérien Ghani Ghouar, qui propose une abstraction tirée de la gestuelle calligraphique. 

L'oeuvre de Jaber est entrée depuis bien longtemps dans les musées d'art brut en Europe et dans le reste du monde, quelques collectionneurs se partagent sa production, car en dépit de son âge, sa santé lui permet de poursuivre son travail.

Ghani Ghouar est l'artiste invité par l'ambassadeur d'Algérie au Liban cet hivers pour le 60 ème anniversaire de l'indépendance de l'Algérie, pour représenter la culture  algérienne actuelle  ; il est aussi invité en 2014 à exposer sur les cimaises du Centre culturel Algérien de Paris, centre dirigé par Yasmina Khadra.

Souvenir de l'accrochage de Ghouar

Souvenir de l'accrochage de Jaber


Onekopsky expo solo

Le plan B Graffiti édition 1

1ère exposition sur le graffiti, en off de la galerie, avec le graffeur français Onekopsky.

La galerie du Bourdaric lance sa première exposition sur le graffiti, en lien avec le patrimoine local : il s'agit de tracer le plus grand pont culturel entre les dessins rupestres d'il y a - 36000 ans et les peintures urbaines actuelles...

Tout un programme qui va se conjuguer tout au long des années, avec des graffeurs invités sur une période de deux mois pour réaliser des improvisations trés actuelles avec une petite pensée amicale pour nos lointains parains qui peignaient déjà les murs des grottes des gorges de l'ardèche.

 


Shen Jingdong & Alain Trez

Exposition Tandem 3

Pour sa troisième exposition Tandem, la galerie du Bourdaric est heureuse d'accueillir l'artiste 

français Alain Trez, qui, après une carrière internationale dans le dessin de presse, a enfin le temps de s'occuper de son oeuvre de peintre, une oeuvre plus intime, coktail de tendresse,

d' humour et de  poésie.

Et, de manière exceptionnelle, la galerie présente quelques toiles de l'artiste chinois contemporain Shen Jingdong, artiste reconnu de la nouvelle vague des créateurs chinois.

Présenté habituellement par des grandes galeries internationnales ( Yang galerie de Singapore, ou la China Square galerie de New York ), sa présence en Ardèche aurait été totalement improbable sans la volonté de la galerie de présenter au public ardèchois des artistes de cette importance. 

Souvenir de l'accrochage de Alain Trez

Souvenir de l'accrochage de Shen Jingdong


Andreas Scholz Exposition personnelle

La galerie du Bourdaric accueil le travail de l'artiste allemand contemporain Andreas Scholz.

L'artiste propose un travail en réaction à cet héritage historique douloureux qu'il doit, par la force des choses, découvrir puis supporter dès son adolescence. Représenté par de nombreuses galeries en Allemagne, Andréas Scholz est exposé depuis 1997 en Art Fair, il a notamment participé à  Art Frankfurt 97 ,  KunstKöln 01, Art Innsbruck 01, Art Bodensee 05, Art Karlsruhe 05, Art Moscow 05, Art fair Cologne 05,  Art Karlsruhe 06, Art Moscow 06, Art fair cologne 06, Art Bodensee 07, Bridge Art fair London 07.

A la recherche de " lieux sources " , porteur de spiritualité et suggérant un temps hors de l'histoire des hommes, Andreas Scholz s'attache à ne peindre plus que deux lieux dans le monde ; la forêt de Constance en Allemagne et les Gorges de l'Ardèche en France.

Travailleur infatigable, Andreas Scholz poursuit ses recherches picturales, sans se laisser enfermer dans un système clos, dans lequel la messe serait dite une fois pour toute.

 

Souvenir de l'accrochage


Pascal Marcel & Claudio Diatto

Expo tandem 2

Souvenir de l'accrochage de Claudio Diatto

Souvenir de l'accrochage de Pascal Marcel


Claudio Diatto & Nathalie portejoie

Expo tandem 1

Première exposition en tandem, avec un prolongement pour Nathalie Portejoie, et

l'accrochage des oeuvres de Claudio DIATTO.

 

 


Nathalie Portejoie Exposition personnelle

La première exposition personnelle organisée par la galerie, en mars 2013.

Sur les murs, les dernières oeuvres de Nathalie PORTEJOIE.

 

Pour l'occasion, la galerie a présenté le livre d'artiste réalisé sur un texte de Thierry Lambert, avec des peintures originales de Nathalie Portejoie.

 

 

Souvenir de l'accrochage sur les murs.