+++++++++Programme 2021++++++++

 

 

 

   Pour cette troisième exposition nous invitons le poète  et le peintre Thierry Le Saëc à travers un livre «  Autre jour », réalisé en collaboration avec Loïc Le Groumellec et publié par les Éditions du Bourdaric.
Les œuvres présentées permettront au public d’appréhender ce qu’il y a de sensualité et de gourmandise dans les manières de recouvrement du papier ou de la toile dans le travail de Thierry Le Saëc. Nous aurons également accès à son travail en gravure puisque c’est aussi un domaine d’excellence de l’artiste.
Le musée de Vannes ou le musée PAB d’Alès, parmis de  nombreuses autres expositions ont montré la cohérence de son travail de plasticien et d’éditeur de livres d’artiste.


 

 

D’origine bretonne, Loïc Le Groumellec a su puiser son inspiration dans les tréfonds des cultures et des identités locales, de sorte que son œuvre interroge notre rapport aux traces et vestiges laissés par d’anciennes civilisations.
Très tôt repéré par Yvon Lambert, Loïc Le Groumellec fréquente les plus grandes galeries européennes ; on le trouve chez  Alice Pauli  à Lausanne, Annandale Galeries à Sydney,  ou chez Karsten Greve à Paris, Cologne, St Moritz.
L’exposition présentera principalement ses travaux d’écriture inspirés par Gavrinis et mettra en valeur les collaborations, et la complicité artistique qui s’est tissée entre lui et Thierry Le Saëc, et son tout récent livre réalisé avec François Cheng.

    

      


 

 

Depuis bien longtemps, les cultures africaines nourrissent l’imaginaire de l’Occident. André-Pierre Arnal et Pierre Bergounioux partagent la même passion pour les objets cultuels de ce « continent intime ». C’est tout naturellement que leur rencontre se réalise autour du projet de livre d’artiste «Art nègre». A ce projet, l’éditeur a aussi convié Max Partezana pour prolonger cette réalité ancestrale qui a cours aussi en Afrique et qui voit les Maîtres ouvrir des voies pour leurs disciples. Entre Arnal et Partezana, un lien de cet ordre est posé, sans formalité particulière, juste de l’élan du plus jeune vers le travail de son aîné.
 


 

  Cette exposition exceptionnelle de l’artiste Coréenne Bang Hai Ja se produit l’année du 60ème anniversaire de son arrivée en France, et à quelques mois de l’installation dans la cathédrale de Chartres, de 4 grands et magnifiques vitraux qu’elle a réalisés en Allemagne.
L’artiste collabore aussi depuis quelques années avec les Éditions du Bourdaric, ainsi, il sera possible de découvrir à la fois son travail récent en petit format sur papier et les livres d’artiste réalisés avec Sabine Péglion, François Cheng et plus récemment Charles Juliet.


 

 

  

   Seconde exposition des photographies d’artistes de Michel Sima à la galerie du Bourdaric, après Picasso et Giacometti l’année dernière, la galerie offre cette année un choix plus large de portraits d’artistes qui jalonnent les 15 années que Sima a consacrées à la photographie. On pourra découvrir des portraits de Matisse, de Picabia, de Germaine Richier ou Zadkine pris dans leurs ateliers respectifs entre la fin des années 40 et les années 50.
Il s’agit toujours des tirages modernes réalisés par Jean-Luc Meyssonnier, compagnon de route des dernières années de la vie de Michel Sima à Tauriers en Ardèche.
Jean-Luc Meyssonnier a donc consacré près de 25 ans, des années 1990 à 2015, à constituer les tirages de référence de l’œuvre de  Michel Sima.